Sonia reprend le flambeau

11 novembre 2014 - 1

La cinquième saison de l’année, celle du carnaval du Bouc Bleu, a démarré samedi à Schiltigheim sous la houlette de la nouvelle présidente, Sonia Rompel, qui a décidé de poursuivre l’œuvre de Dany, son mari récemment décédé.

La société carnavalesque du Bouc Bleu a beau avoir la bonne humeur pour carburant, l’année qu’elle vient de traverser aurait pu mettre ses batteries à plat. Elle a en effet été marquée par le décès de Daniel Rompel, président depuis 30 ans, puis du vice-président Henri Probst.

« Ça ne pouvait pas finir ainsi »

Et pourtant, samedi soir, la tradition a été respectée. « Je déclare la campagne carnavalesque 2014-2015 ouverte », a lancé la présidente Sonia Rompel devant une assistance composée de carnavaliers et d’élus. La « saison des fous » a débuté dans la bonne humeur, même si chacun avait une pensée pour les absents.

11 novembre 2014 - 2

Pourquoi Sonia Rompel a-t-elle accepté de poursuivre la tâche de Dany ? « Il s’est décarcassé pendant 30 ans, ça ne pouvait pas finir ainsi », expliquait-elle samedi à l’issue de la cérémonie. Présidente pour deux ans, son but est désormais de préparer la relève. Elle a un atout maître dans sa poche : la connaissance du réseau qui permet d’entretenir d’excellentes relations avec les carnavaliers de part et d’autre du Rhin. Des sociétés carnavalesques qui avaient envoyé des représentants samedi à Schiltigheim.

Parmi les temps forts de la soirée, l’intronisation d’un nouveau membre au conseil des 11, l’instance qui préside les destinées du Bouc Bleu. Jean-Paul Arbogast a dû prouver sa résistance en buvant une bière cul sec. Les élus se sont prêtés de bonne grâce aux figures imposées de cette cérémonie, enchaînant les « hop hop là Bouc Bleu ! » et découvrant pour certains la Schunkelrunde, cette façon très rhénane de tanguer bras dessus, bras dessous au son de l’orchestre. Ce qui leur a valu la boutade bien sentie d’un carnavalier : « Les politiques ont de toute façon l’habitude de danser d’un pied sur l’autre ».

Entre les politiques des trois communes de la « Hundsnation » traversées par le cortège carnavalesque, le courant se doit de passer.

La cavalcade aura lieu dimanche 22 février 2015. Samedi soir, Christian Ball, premier adjoint, a remplacé le maire Jean-Marie Kutner retenu à Paris. Le nouveau maire de Bischheim Jean-Louis Hoerlé était de la partie, comme le maire de Hoenheim Vincent Debes. Tous trois ont honoré la mémoire de Dany et ont assuré l’association de leur soutien. La cérémonie fut aussi l’occasion de présenter le couple princier. Cette année, on prend les mêmes et on recommence avec Aurélie II et Christian II.

Aurélie a souligné que le carnaval, c’est « une grande famille ». À la demande de Christian II, cette famille a observé, main dans la main, une minute de silence à la mémoire des disparus, en fin de cérémonie.

Sophie Weber
(Article DNA – Parution du 17/11/2014)